Le bonus-malus est un coefficient compris entre 0,50 (bonus maximum) et 3,50 (malus maximum).

Pour calculer ce coefficient, votre assureur prend en compte votre historique sur les 12 derniers mois, décalés de deux mois par rapport à l’échéance de votre contrat. 

Par exemple, si la date d’anniversaire de votre contrat est le 1er janvier 2020, votre assureur prendra en compte la période allant du 31 octobre 2018 au 31 octobre 2019. 


Si vous n’avez jamais été assuré, votre bonus-malus démarre à 1.

Il évolue ensuite en fonction de deux paramètres : le nombre de sinistres que vous déclarez dans l’année et votre niveau de responsabilité dans le cadre de chaque sinistre. 

  • A chaque sinistre responsable que vous déclarez, votre coefficient est majoré de 25%. Vous passez donc d’un coefficient de départ de 1 à un coefficient de 1,25 (1*1,25) si vous êtes responsable d’un premier sinistre. 

  • A chaque sinistre semi-responsable déclaré, vous êtes sanctionné d’un demi-malus, votre coefficient est majoré de 12,5%. Si votre coefficient de départ de est 1, vous passez à un coefficient de 1,125 (1*1,125). 

  • Si vous ne déclarez aucun sinistre dans l’année, vous bonus-malus est réduit de 5%. Votre coefficient de départ est donc multiplié par 0,95.
    Votre CRM continuera de diminuer si vous n’avez pas de sinistre les années suivantes. 
    Cependant, le coefficient minimum est de 0,50 soit 50% de bonus : il ne descendra plus passé les 13 ans sans accident responsable (période nécessaire pour vous permettre de bénéficier d’un tel bonus).